referencement-sonia-salez-

RÉFÉRENCER SON PORTFOLIO WORDPRESS, LES BASES EN 15 BULLET POINTS

 


Sinon, est-ce que vous gérez le référencement naturel (SEO) ? Je veux être en première page de Google !

 

Avatar-Sonia-Salez-Graphiste-NOPE

 

Clientes, clients, photographes, artistes, graphistes… dans votre beau Portfolio WordPress il y a parfois très peu de contenu textuel, la majorité de votre sujet étant traité par les images. Pas facile alors de proposer du contenu de qualité en terme de référencement naturel, ni de satisfaire le robot Google…

 

Le référencement naturel (SEO) c’est un métier en soi, et moi je ne suis pas référenceuse ! J’ai néanmoins quelques bases et j’ai fait mes devoirs pour vous organiser une liste non-exhaustive de conseils abordables aux novices.

 

En espérant que cela vous aide, bonne lecture à vous 🙂

 

 

LES BASES


 

POSER LES BONNES FONDATIONS TECHNIQUES

 

Il est peut-être difficile pour vous et même quelque fois hors-sujet de proposer quantité de texte dans votre site.
Dans un premier temps, assurez-vous donc déjà de l’optimisation technique minimum de celui-ci.

 

  • Les performances d’affichage : le temps de téléchargement de vos pages (Page Speed) est un facteur important sur le Web. Il peut-y avoir beaucoup de photos dans votre site ce qui le rend lourd à charger. Vous pouvez vérifier les performances de chargement de votre site grâce à des outils comme Google Pagespeed Insights, qui vous donneront une note et une idée précise du niveau de rapidité de votre site.

 

  • La taille de vos images : télécharger une version haute définition de vos images en ligne, puis de n’en afficher que la miniature est une erreur courante . Il est préférable de réduire la dimension de votre image (>>> et donc son poids !) avant de la mettre en ligne.

 

La plupart des sites WordPress mesurent actuellement 960px de largeur, importer des images trop grandes dans votre WordPress (3500px x 2700px, par exemple) réduit considérablement la vitesse de téléchargement de vos articles et de vos pages sans raison valable. Il vous faudra, si possible, réduire la taille de l’image AVANT de l’importer dans votre WordPress.

 

illustratrice-sonia-salez-baguette-orAttention: en réduisant la taille de votre image à partir du Tableau de bord WordPress, un fichier additionnel va s’ajouter sur votre serveur pour la nouvelle image mais l’image originale restera sur votre serveur. Alors pourquoi engorger votre serveur quand cela n’est pas nécessaire avec des grandes images?

 

Comme nous le disions, la majorité des sites WordPress mesurent 960px de largeur et 1100px pour les plus récents, cela implique que la zone de contenu ou le texte et les images s’affichent mesurent pour la plupart environ 600px de large.
Essayez tant que faire se peut de redimensionner vos images WEB en 600px, 900px ou 1100px de largeur maximum (selon les cas évidemment :-). La hauteur s’ajuste automatiquement, vous n’avez donc pas à vous en préoccuper en général.

 

 

 

 

Le Référencement

 

  • Le référencement OFF-PAGE : c’est à dire tout le travail qui consiste à créer des liens provenant de site références, réseaux sociaux… vers votre site internet. Pour avoir une efficacité ces liens ont besoin d’être contextualisés c’est à dire qu’ils ne doivent pas être isolés, mais intégrés dans un contenu qualitatif et pertinent.
Exemples concrets: la création de partenariats afin de référencer votre site et d’obtenir des liens entrant vers celui-ci, l’inscription dans des annuaires ou des moteurs de recherches spécialisés…
Un autre moyen de gagner en visibilité consiste à créer une communauté sur les réseaux sociaux pour y relayer le contenu de votre site.

 

  • Le référencement local : si votre activité se place dans une région en particulier, pensez à vous créer une page Google adresses. Vous sortirez plus facilement dans les recherches comportant une donnée de localisation, telle comme : photographe Rennes.

 

Par ailleurs, indiquer votre adresse postale complète dans le Footer (la partie basse de votre site) et compléter avec le nom de la région ou du département, met également plus de chance de votre côté. En effet, lors d’une recherche internet ce sont des mots-clés qui sont parfois saisis par les internautes en complément d’une requête.

POSER LES BONNES FONDATIONS TECHNIQUES

  • Faites une recherche lexicale avant de rédiger vos contenus : regroupez un ensemble de mots-clés ou d’expressions se rapportant à votre thème. Cette recherche sera la base de votre travail de référencement car elle conditionnera les titres que vous donnerez à vos images mais aussi le contenu et la pertinence de vos articles/pages. Pour vous aider, n’hasitez pas à utiliser l’outil : Google Keyword Planner.

 

De même, si votre WordPress existant est déjà lié à Google Analytics et que vous souhaitez optimiser votre référencement, jetez un œil aux termes les plus communément utilisés par votre audience pour vous faire une idée des expressions à insérer dans vos pages et vos nom d’images.

 

  •  Installer l’extension YOAST SEO dans votre WordPress. Je n’entrerai pas dans le détail de ce Plugin ici, mais il est essentiel !
    Si vous voulez en savoir plus, tout est expliqué en détails ici : https://wpmarmite.com/wordpress-seo/

 

 

LE CONTENU

 

  • Votre Page d’accueil devrait toujours contenir un minimum de contenu textuel. Ce contenu devrait reprendre les expressions-clés sur lesquelles vous avez choisi de vous positionner (durant vos recherches pour le travail rédactionnel et le référencement).

 

Amis Photographes et Graphistes, je compatis croyez-moi ! Je sais que vous allez être tentés de mettre une magnifique et immense image en guise de bienvenue à vos visiteurs :-). Néanmoins, ne serait-ce que quelques lignes de texte au contenu bien structuré aideront grandement votre référencement.

 

  • Le Title de votre page d’accueil doit être soigné tout particulièrement, comme votre meta description car c’est elle qui donnera envie aux internautes de cliquer sur le lien menant à votre site lors d’une recherche dans Google.
    Pour en savoir plus sur l’optimisation de votre balise Title voici un article dédié de Yakaferci: http://www.yakaferci.com/balise-title/

 

Ce travail sur les title et les descriptions est d’ailleurs à réaliser individuellement pour chaque page de votre site.

Ajouts, classement et optimisation

 

  • Ajouter du contenu autre que des photos et des images : même si votre Portfolio est entièrement dédié au Graphisme ou à la Photo, il y a toujours des moyens pour vous d’ajouter du contenu textuel pertinent : une page regroupant les témoignages de vos clients, ou encore la mise en avant de votre spécialité dans une page dédiée. Vous trouverez une solution !

 

Saviez-vous que la page de présentation est l’une des plus visité d’un site internet? Une page « Qui suis-je ? » bien travaillée est essentielle et elle peut être décisive pour l’internaute dans le fait de prendre contact ou non avec vous.

 

  • Classez vos travaux dans plusieurs pages, par sujets ou par types. Cela vous permettra de structurer votre contenu pour que les visiteurs s’y retrouvent au mieux, mais aussi d’être présents sur plusieurs expressions-clés. En effet, chaque galerie sera optimisée pour une expression-clé en particulier et quelques autres secondaires, vous donnerez à Google un contenu rédactionnel pertinent spécifiquement lié au sujet de votre galerie.

 

  • Dans cette même optique, pourquoi ne pas ajouter quelques articles de BLOG ?
    Vous avez certainement beaucoup de choses à partager au sujet de votre activité, de vos expériences : décrire le déroulement une séance de photographie de nouveau-nés, donner des conseils sur les questions à ne pas oublier lors du premier briefing avec votre client, partager un tutoriel d’édition photographique… Chacun de vos articles va être une occasion supplémentaire de positionner votre site sur de nouveau mots clés, de nouvelles requêtes d’internautes… et donc de gagner en visibilité.

 

robot-google-sonia-salez-illustratrice-graphiste

 

Vous l’aurez compris, il faut tout d’abord penser à vos lecteurs et à leur fournir du contenu de qualité, mais également essayer au maximum de nourrir Google d’informations pertinentes. Pensez à Google comme à un (gentil petit robot qui a besoin de phrases pour savoir de quoi vous parlez, afin de faire ressortir au mieux votre site lors des requêtes des internautes associées à votre activité.

 

Dans votre cerveau d’humain, une image/un dessin /une photo aura un impact fort et sera compréhensible instantanément. Pour notre petit robot c’est tout l’inverse, il a besoin de mots pour vous comprendre !

 

 

OPTIMISER LE RÉFÉRENCEMENT DES IMAGES


Nous venons d’évoquer les bases saines sur lesquelles bâtir votre Portfolio. Parlons maintenant du pouvoir méconnu de vos images quand à votre positionnement dans les moteurs de recherches.

 

Google place quasiment la valeur de vos contenus images au même niveau que celle de vos contenus textes. L’internaute aime les images et le seul souhait de notre petit robot est d’être le plus pertinent possible. Si vos images sont mal indexées, Google ne peut tout simplement pas les trouver, quel dommage !

 

EN 2015, 80 % DES RÉSULTATS DE RECHERCHE GOOGLE AFFICHENT UNE RECHERCHE UNIVERSELLE AVEC UNE IMAGE DANS 35 % DES CAS.(SOURCE : HTTP://WWW.SEARCHMETRICS.COM).

 

Optimiser le référencement de vos images vous permettra :

 

>> D’améliorer l’accessibilité pour les personnes malvoyantes qui utilisent des navigateurs adaptés ou des logiciels spécifiques. Notre petit robot ne peut comprendre ce que représentent les images de vos articles/pages. En revanche, une image optimisée associée une description deviendra « visible » aux yeux de Google et de votre visiteur.

 

Par exemple, vous n’en voyez rien au premier abord mais pour l’image ci-dessous, un lecteur d’écran lira à mon lecteur malvoyant la description suivante : «Panthère, exemple de Balise Alt, Sonia Salez, Illustratrice – Graphiste».

 

illustration-blushing-panther-sonia-salez

Blushing Panther, Sonia Salez – Illustratrice / Graphiste

 

>>> D’obtenir plus de trafic, et c’est le nerf de la guerre n’est-ce pas ?

 

  • Bien choisir le Nom de votre image. Aux oubliettes les images nommées « projet-valide-033 » et autres photos intitulée « DSC58723.jpg » !Donnez à vos images des noms descriptifs indiquant ce qu’elles représentent : « seance-engagement-maud-et-phillippe-broceliande.jpg ».

 

Quelques conseils pour nommer vos images :

 

1. Comme pour le redimensionnement des images, votre photo doit impérativement être nommé AVANT son importation dans WordPress.
2. Séparez bien les termes par des tirets afin que notre petit robot comprenne qu’il s’agit de mots différents.
3. Pensez à insérez les mots-clés de votre recherche lexicale de départ dans le nom de vos images : « photographie-mariage-en-broceliande ».
4. Utilisez des mots qui figurent dans votre article ou dans votre page.
5. Vos titres devraient comprendre 3 à 5 mots maximum, sans accents, sans caractères spéciaux, ni majuscules.
Exemple pas biiiiiien : FormationPhotoshop&Lightroom2017.jpg

Exemple biiiiiien : formation-prothesiste-ongulaire-rennes.jpg

 

Comment faire…

 

  • Décrivez votre image. Le title d’une image s’affiche au survol de la souris sur celle-ci. Le titre de votre photo n’a pas d’effet direct sur le référencement de vos images. Cependant, il reste un atout pour l’expérience que les utilisateurs ont de votre site. Plus vos informations seront accessibles, plus notre robot-Google vous aimera.

 

  • Ajoutez une légende à votre image : c’est le texte visible cette fois, qui apparait sous votre image. La légende apporte des précisions sur votre photo et son sujet soit évidemment être en relation avec l’image elle-même. Tout comme le title elle ne va pas servir directement votre référencement. Indirectement, il améliore en rendant votre contenu plus accessible et pertinent. La légende soigne le contexte de votre contenu en fournissant aux moteurs de recherche des informations essentielles sur vos images.

 

  • Rédigez un texte alternatif : on l’appelle aussi la « balise alt ». Ce sont des informations qui décrivent vos images de manière succincte. Elles restent invisibles à l’écran mais apparaîtront dans le code de votre page. Ce texte sera lu par gentil-robot-google lors des requêtes des internautes. Et également par les logiciels d’aide aux personnes malvoyantes. Il leur indique ainsi la présence d’une photo/d’un dessin ou autre dans votre article/page.
    De plus, si votre connexion est ponctuellement ralentie et que vos images chargent avec peine, ce texte s’affichera à la place de l’image.

 

Quelques conseils pour rédiger votre texte alternatif :

 

1. Utilisez des mots apparaissant dans votre page ou votre article
2. Vous pouvez ici utiliser de la ponctuation, des accents, des caractères spéciaux, des majuscules si besoin…
3. Le texte alternatif devrait être limite à environ 155 caractères maximum. Si vous tenter de « sur-optimiser » votre balise alt en y ajoutant un tas de mots-clés, Google peut vous pénaliser. Restez sobre !

 

Bon, tout cela me semble déjà assez dense pour les débutants, je m’arrête donc ici. Je n’ai pas parlé des sitemaps spécialement dédiés aux images ou d’autres éléments. Cela me semblaient un peu plus « techniques ». Mais des tonnes de ressources sont à votre disposition en ligne si vous souhaitez approfondir.

 

Sur ce je vais m’empresser d’aller appliquer toutes ces merveilleuses découvertes et conseils à mon propre Portfolio 🙂

 

Have a nice SEO day !